Se reconvertir dans le Big Data avec Yohann

Se reconvertir dans le Big Data avec Yohann

Avant la reconversion

« J’étais énormément sur le terrain et je faisais d’heures, ce qui rendait ma vie de famille très compliquée, malheureusement. Cela a beaucoup pesé dans ma décision de me former et de changer de métier. « 

Quel était votre parcours avant de vous inscrire à notre formation ?

J’ai fait un CAP, un BEP,  et un BAC pro dans la vente.
Ensuite, j’ai carrément dévié : je suis parti sur un BTS Informatique de gestion option Administrateur de réseaux locaux d’entreprise (ARLE) en candidat libre. Parce que tout simplement, quand on sort de BAC Pro vente, on est en concurrence directe avec des BAC Scientifique. Ensuite, j’ai fait une licence en Ingénierie réseau embarqué. Puis j’ai fait une maîtrise en Master 1 et 2 en Ingénierie réseau et télécom.

Pourquoi souhaitiez-vous vous former ?

La programmation m’avait toujours plus ou moins intéressé. Je n’avais jamais eu la chance d’en faire à travers mes études.

Il est arrivé un moment où, au niveau professionnel, j’étais énormément sur le terrain et je faisais beaucoup d’heures. Cela a impacté ma vie familiale qui est devenue très compliquée, malheureusement. Je songeais donc à changer de métier. Ca, c’est le premier point.

Deuxième point, j’avais envie de me former à la programmation et de reprendre mes études. Et puis surtout, je voulais trouver un autre challenge, toujours dans le milieu informatique.

Aviez-vous des critères pour choisir une formation ?

Il fallait qu’elle soit la plus exhaustive possible. J’ai trouvé difficile de trouver des centres de formation, car beaucoup proposent des parcours courts, par exemple, apprendre la programmation Python en trois semaines. J’étais sceptique sur l’efficacité de telles formations. Je cherchais quelque chose de plus approfondi, englobant non seulement Python mais aussi l’IA, les bases de données, etc. Ce qui m’a vraiment convaincu, c’est la promesse d’un cursus complet.

Pendant la formation

Pourquoi avoir choisi le programme Développeur Full Stack Big Data chez Digital Unlocked ?

J’ai hésité avec votre concurrent direct, mais malheureusement, sur la partie Big Data et surtout Intelligence Artificielle, ils ne font en quelque sorte que survoler. L’avantage qu’il y a chez vous, c’est qu’il y a tout : les bases de données, la programmation, la gestion de projet et j’en passe.

Digital Unlocked a été un précurseur, je pense. L’autre jour, je rangeais toutes les formations que j’ai eu faites, et c’est vrai qu’il n’y a que Digital Unlocked qui est allé en profondeur. C’est vraiment très complet.

Comment gérez-vous votre emploi du temps et la formation à distance ?

J’exerce une activité où je travaille exclusivement le matin, de 6 à 13 heures. Ça me laisse l’ensemble de l’après-midi pour pouvoir réaliser la formation. On essaye de s’organiser. Il y a aussi beaucoup de recherches approfondies et du travail personnel en plus des cours.

Que diriez-vous à propos de l'e-learning ?

C’était un point positif. C’était aussi l’un des principaux critères de sélection. Parce que je ne pouvais pas me permettre de retourner sur les bancs de l’école. Avec ma vie d’aujourd’hui, ce n’est pas possible. Je me suis donc tourné vers la formation à distance avec le programme le plus complet possible.

Quel conseil donneriez- vous à une personne qui hésite à suivre cette formation ?

Il faut se lancer ! Même si certains modules ne plaisent pas forcément, les formations sont suffisamment variées pour que, peu importe le domaine dans lequel vous voulez vous lancer, les compétences sont acquises une fois qu’on a fini la formation.

Mon parcours personnalisé pour devenir Infographiste

5 + 7 =

Le pouvoir de la donnée avec Nicolas

Le pouvoir de la donnée avec Nicolas

Avant la reconversion

“A la base, je travaillais dans un domaine de programmation industriel. J’ai fait ma transition professionnelle au même rythme que la donnée“

Quel était votre parcours avant de vous inscrire à notre formation ?

Je viens d’un DUT Génie Électrique et Informatique Industriel. J’ai continué à la faculté et j’ai obtenu un Master en Électronique de puissance.
Je faisais de la programmation, j’ai appris de la programmation en C et langage d’automatisme.

Aujourd’hui, depuis maintenant depuis bientôt 15 ans, je suis informaticien industriel.
Je développe des programmes d’automate (du séquentiel). Je fais du C++ et je développe aussi du script (pour des langages, pour les supervisions).

Pourquoi souhaitiez-vous vous former ?

J’ai beaucoup travaillé avec de l’IOT, tout ce qui est objets connectés interne.
Depuis 2020, on note une place prépondérante du domaine du digital et du numérique, même dans les métiers de terrain. Je me suis rendu compte de l’importance du traitement des données, de leut utilisation et de leur pouvoir. Je me rendais compte que l’on l’utilisait mal dans mon métier. Je voyais des pistes sur lesquelles on pouvait s’améliorer. J’ai vraiment souhaité progresser sur cette partie-là et c’était quelque chose qui m’intéressait fortement et qui avait un lien avec ce que je faisais aussi.

Aviez-vous des critères pour choisir une formation ?

Je voulais suivre des cours en e-learning pour des raisons organisationnelles.
Je voulais également un programme très complet. C’est pour ça que quand j’ai choisi la formation BAC+5 Développeur Full Stack Big Data chez Digital Unlocked : j’avais à la fois la partie Big Data, le traitement de données, le machine learning, etc. Mais j’avais aussi la création de sites ou d’applications (Angular).

Pendant la formation

Comment vous avez géré votre emploi du temps et la formation à distance ?

J’ai adapté l’emploi du temps des cours selon mon temps libre : entre midi et deux, les week ends, les temps de sieste des enfants, après leur coucher le soir, etc. Je faisais à peu près six jours sur sept de travail.

Pour l’anecdote, je me suis retrouvé en camping et j’avais pris le PC pour travailler. J’étais en tente ! (rires)
Les gens partaient à la piscine, et moi, j’avais pris une heure ou deux pour travailler sur mon programme. Ce sont des cours très flexibles.

Quel conseil donneriez- vous à une personne qui hésite à suivre cette formation ?

Il est essentiel que la personne comprenne réellement si elle souhaite devenir développeur ou non. On ne suit pas une formation juste pour être technophile, c’est bien plus que ça. Elle doit comprendre que c’est le début d’une nouvelle aventure. Donc, elle va entamer une formation, elle va développer ses compétences, du moins elle doit être prête à le faire, et elle doit également se dire qu’elle devra continuer à se former, à se faire accompagner sur d’autres technologies, à rester ouvert. Ce n’est pas juste une question d’apprendre quelque chose et puis de ne rien faire pendant quatre ans. Il faut maintenir une formation continue, continuer à se former. Enfin, je dirais qu’il faut aussi assumer son côté « geek ».

Après la formation

Quel a été l'impact sur votre vie professionnelle ?

L’impact, pour moi, est vraiment important. Je vais vous expliquer pourquoi :

Aujourd’hui, je vais quitter mon emploi. Je quitte l’entreprise pour partir avec ma famille et nous installer au Canada, à Montréal. Ma femme va suivre une formation pour devenir infirmière, tandis que je vais postuler à des offres d’emploi en tant que développeur, principalement dans le domaine du développement web avec Python, et même des opportunités liées à l’intelligence artificielle. Il y a un secteur qui est en plein essor et j’aimerais beaucoup y travailler, ce qui va considérablement changer ma vie.

Comment vous résumeriez votre expérience avec nous ?

Très positive. J’ai été très content. Je n’ai jamais regretté. Que ce soit les échanges avec Monsieur Faguier, ou avec mes tuteurs. Tout s’est très bien passé, ça a été fluide. Si c’était à refaire, je referais sans hésiter.

Mon parcours personnalisé pour devenir Développeur Full Stack Big Data

4 + 10 =